vendredi 20 septembre 2013

Vacances été 2013 (2)


Hello! Pardon pour l'attente, mais entre la reprise des cours et du boulot, je n'ai pas eu le temps d'écrire sur le blog! mais ne vous en faîtes pas je suis de retour! J'espère ne pas vous déprimer avec ce récit, vu le temps qu'il fait en ce moment, mais ne vous en faîtes pas, je suis moi-même en dépression depuis mon retour...
je vous invite à garder mon article "teaser" sur mes vacances à portée de main, plus précisément garder la carte des Comores, ça pourra vous aider

26 juillet: "Nous venons d’atterrir à l'aéroport de Dzaoudzi, la température extérieure est de 27 degrés." C'est ainsi que l’hôtesse a annoncé le début de mes vacances sous les tropiques. Dzaoudzi, c'est à Mayotte, et c'est à Mayotte que j'ai commencé mes vacances, ainsi que beaucoup de Mahorais revenus au pays pour les vacances et passer du temps avec la famille. Les "Je viens" (les gens de la diaspora comorienne, donné à cause de l'éternelle phrase: "je viens de France") sont de retour!


Ma mère est venue me chercher à l'aéroport et m'a mis ce collier de fleur.


magnifique collier de fleur! 
C'est le collier qu'on met aux arrivants, un peu comme à Tahiti. Il est composé de fleurs de jasmin et de fleurs de bougainvilliers. Mais parfois il n'y a que du jasmin, parfois il y a des fleurs de frangipaniers, tout dépend de ce que les femmes ont dans leur jardin. C'est un signe de bienvenue, mais ce n'est pas systématique qu'on t'en offre.

Mes parents n'habitent pas Mamoudzou, le chef-lieu, mais à 15 minutes de là, dans ce que certains appelleraient "Mzoungous Land". Mzoungous, c'est l'équivalent de "babtous", ce sont les blancs qui vivent à Mayotte. Ce n'est absolument pas péjoratif hein! Bref, revenons à là où habitent mes parents. C'est un lotissement où il y a justement beaucoup de mzoungous.
Bienvenue à Mzoungouland! m'en fous c'est mon quartier! et j'aime bien!

Je suis arrivée en plein pendant le ramadan, avec la foire et les préparatifs pour la ide. Donc ambiance familiale avec les tantes, les cousins et surtout mes parents. Le ftour (rupture du jeûne) était vers 17h30, donc on mangeait relativement tôt. Grosse pensée pour tous ceux qui ont fait le ramadan en France à ce moment là, je compatis... 
Malheureusement je ne suis pas restée hyper longtemps à Mayotte, arrivée vendredi soir et départ pour la Grande-Comore, 2e étape de mon voyage le mardi pour partir le mercredi à Mohéli. à peine eu le temps de voir quelques amies, je n'ai pas pu profiter plus de cet île.

30 juillet: me voilà partie pour la Grande-Comore! 30 minutes en avion à partir de Mayotte avec ma mère. Le voyage s'est bien passé. Enfin, à part les secousses à cause du vent au moment de l'atterrissage... Voici quelques photos que j'ai prise:



La queue de Mayotte vue de mon avion ^^ 

oh un village au bord de la mer! 

Oh des nuages! 

magnifique vue hein! j'ai eu de la chance de pouvoir prendre ces photos! profitez c'est cadeau!

Vous voyez cette petite île? C'est Mohéli, c'est là où j'ai passé la plupart de mes vacances.

"Nous allons amorcer notre descente vers Moroni..." euh mais c'est Mohéli là!!! 

Après deux jours à Moroni (Grande-Comore), direction Mohéli! Rendez-vous à l'aéroport à 7h du matin. Ce qui signifie que je devais me lever à 5h du mat... oui oui je vous laisse imaginer dans quel état j'étais au lever... Enregistrement des bagages, attente puis on monte dans un petit avion pour aller à Mohéli. Mohéli, petit aéroport donc petite piste d'atterrissage, et donc petit avion... (je hais les petits avions, ça secoue à cause du vent, et avec les trous d'air n'en parlons pas...)
Après 20 minutes en avion, on arrive enfin à notre destination finale: Mohéli! Ma grand-mère m'a accueilli, avec quelques oncles. Encore un collier de fleur mais celui ci est différent:



L'aéroport de Mohéli est à 10 minutes du village où on passera ces vacances. Hop, dans la voiture avec nos affaires et retrouvailles avec la famille: 3 ans que je n'avais pas vu mes oncles et mes grands-parents, 2 ans que je  n'avais pas vu mon frère et ma soeur. je vous laisse imaginer comment on m'a sauté dessus... =)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?