samedi 5 octobre 2013

Vacances été 2013 (3)


Quand on ne voit pas sa famille pendant 3 ans, on s'attend à de looooooooongues retrouvailles. Ben dans mon cas, c'est ce qui s'est passé, mais à la sauce des Comores, c'est... vous verrez bien!

L'arrivée:

Déjà à l'aéroport, je croise un de mes potes qui a l'air bien surpris de me voir: "Ah tiens! t'es venue ici toi!" Ben oui sinon je ne serai pas en face de toi... Il y a 3 ans j'ai eu droit à LA remarque qui tue: "Hum *gonflage des joues*" (oui en bref j'ai grossi quoi! merci Tonton!) Cette année, pas de remarque sur le physique ou sur les habits. Tant mieux, j'suis venue pour me détendre, pas pour qu'on me casse les c******s.

ça fait 20 ans que je vais à Mohéli pour les vacances mais je suscite toujours les même réactions autour de moi:
oh une "je viens"!

ferme la bouche ou tu vas avaler une mouche!!

Ce n'est même pas pour ma beauté naturelle et éblouissante que les gens me regardent comme ça, mais parce que je suis une "m'djeni" (= étrangère en comorien). Ma mère, quand je lui en ai parlé m'a simplement répondu: "quand tu remarques ces gens te regarder, c'est que tu les regardes, alors arrête de les regarder!" Merci Maman pour ta logique imparable, mais je ne les regarde pas, je les vois! (nuance!)


Le ramadan (avec ma grand-mère):

Pendant le ramadan, on te sort toujours THE blague, mais il n'y a que les Comoriens qui peuvent la comprendre: hé! tu as attaché? LOL! Petite explication: en comorien, "tu as jeûné" se dit "ou foungou". "Ou foungou" signifie aussi "tu as attaché" (on recycle parfois certains mots...) d'où la blague!! 

Pendant le ramadan là bas (comme toute l'année d'ailleurs), comme ce sont les femmes qui s'occupent du repas, il faut vite s'y mettre. Et oui, vu qu'on mangeait à 18h, à 16h fallait commencer. Et avec ma grand-mère très nerveuse chez qui on mangeait (pas encore de gazinière à la maison, on a dû squatter chez la mère-grand) à 15h30 fallait y être. Au menu: salade, bananes frites + poulet et thé au gingembre. Et quand il y avait des invités, pressage de deux kilos d'oranges pour en faire du jus (sans presse-agrumes, ça fait mal aux bras je vous promets...)
miam miam miam!!

Et après manger, une petite sieste pour digérer... non même pas! Faut s'occuper des clous de girofle! 
les clous de girofle, mon job d'été non rémunéré...
imaginez-vous 5 minutes en train d'enlever les branches de quelques centaines de kilos de clous de girofle... et bien c'est ce que j'ai fait chez ma grand-mère pendant la première partie de mes vacances... J'aurais voulu être payée pour ça, mais comme dit ma mère: "ces clous de girofle appartiennent à ton père, il faut aider, c'est votre argent pour les études." Oui j'aurais bien voulu que ces sous aillent directement dans ma poche et non dans mon compte épargne, MAIS ceci est un autre débat...

La ide aux Comores: 

C'est la fête qui marque la fin du ramadan. Et après avoir jeûné pendant 30 jours, la première chose à laquelle on pense, c'est à tout ce qu'on va manger ce jour là... *bave!*
Gâteaux, thé, cappuccino (ramené de France bien sûr), tout était réuni pour qu'on fasse la fête! (et qu'on se pète le ventre...)
mmmm le gateau que ma petite soeur a fait pour la ide
la tradition c'est que la famille vient donner "la main de la ide", en fait juste te serrer la main en te donnant la bénédiction, après la prière de la ide. l'autre tradition c'est d'avoir des habits neufs pour ce jour là:
si si la famille!

Sur ce, je termine cet article sur la première partie de mes vacances, le prochain article dans qques jours ;) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?