lundi 16 décembre 2013

Les blagues sur les gros·se·s? STOP!


Petite anecdote avant d'aborder le sujet:
J'ai regardé la rubrique de Gaspard Proust de "Salut les Terriens" sur Canal + avec mon petit ami. Gaspard Proust c'est un humoriste qui fait parfois de l'humour noir. Perso je n'adhère pas à ce type d'humour mais j'ai décidé de faire un effort. Vous savez que la pilule du lendemain est moins efficace à partir de 70 kilos, et que c'est carrément inefficace à 80? Si vous ne le saviez pas, au moins je vous l'ai dit. Bref, pour commenter cette info, je cite: "En même temps, quand on a déjà un contraceptif naturel..." + geste avec les mains pour mimer un corps gros. Et là, fou rire de mister le chéri de Nanoushkaa! Y a que moi qui n'a pas rigolé en fait, je n'ai pas trouvé ça drôle, mais alors du tout!! 
Plus tard on en a rediscuté et je lui ai fait comprendre que ce genre de vannes ne me plaisait pas du tout. En fait, j'apprécie pas trop ce genre d'humour de se moquer du physique des gens. Si la personne joue avec les clichés comme dans certains sketchs du Jamel Comedy Club par exemple, ça ne me dérange pas. Mais si je sens que c'est une attaque envers une catégorie de personnes, je sors les crocs! Mon copain n'est pas de cet avis, il pense qu'on peut rire de tout, et que si on est offensé, c'est que la blague ne nous était pas destiné. Et dans ce cas précis où j'ai estimé que la blague de Gaspard Proust était à la limite de la grossophobie, il m'a carrément dit que cette réaction montre qu'en réalité, je n'assume pas ce que je suis. En bref, quelqu'un qui assume serait capable de rire des blagues qu'on fait sur lui ou sur la catégorie de personnes à laquelle il appartient...

Alors comme ça, quand on ne rit pas des blagues sur les grosses quand on est soit même grosse, c'est forcément qu'on assume pas? Ah d'accord! Donc si je suis cette logique, quand on fait une blague sur les blondes devant une blonde, et qu'elle se sent offensée, c'est qu'elle n'assume pas la blondeur de ses cheveux? Même raisonnement pour les noirs, les arabes, les asiatiques, et j'en passe... 

Pour mon histoire perso, j'ai mis énormément de temps à m'accepter et à assumer ce que j'étais. Et forcément, entendre des gens se foutre de moi indirectement, ça me fout la haine. Franchement. Et quand je pense qu'il y a des gens qui estiment que je devrais avoir un peu d'auto-dérision. Ah oui mais il y a une différence entre avoir de l'auto-dérision et laisser les gens nous marcher sur la gueule... à un moment je dis stop! je pose mes limites, ça n'est juste plus drôle. Et si assumer c'est accepter de rire de certains clichés qui ont la dent dure, et de les laisser se propager, ben désolée pour vous, vous vous êtes trompé de définition du mot "assumer".



PS du 19/01/2014:
C'est exactement ce genre de page qui me fait péter un câble...
Et y a des gens qui trouvent ça drôle. Bah oui un minimum d'autodérision! C'est une blague! Sauf que si tu remplaces le mot "grosse" par "blanc, mince, hétéro, cis" par exemple, ça n'est pas drôle. Donc ta blague d'origine n'est pas drôle (puisqu'elle ne fait rire que toi), mais oppressive.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?