samedi 18 janvier 2014

Les régimes, une violence faite aux femmes






C'est en tout cas ce qu'affimre Udo Pollmer.
L'interview est en ligne sur ce site.
C'est très intéressant, et je vous le fais partager même si ça date un peu.

Le passage que j'ai retenu de cet interview, la voici:
"Comme les régimes, la diététique est une violence faite aux femmes par d’autres femmes. 
La diététique est presque exclusivement entre les mains de femmes, tout comme les magazines où l’on promet à longueur d’année jeunesse et beauté à coup de régimes et de «remises en forme», alors que personne n’a prouvé le bénéfice ou l’absence de nocivité de telles recommandations. Pousser quelqu’un à ingérer des aliments qui ne lui conviennent pas, l’empêcher de manger ce qu’il aime ou lui dire que ce qu’il ressent est faux et malsain, c’est de la violence, de la maltraitance."

Je crois que ce passage résume parfaitement l'idée que je me fais des régimes. En plus d'être absolument inutile, ça peut devenir très dangereux: carences, risques pour le coeur et les reins...
Vous avez encore des doutes? Ce document vous permettra de les dissiper.

Trop de texte, trop de graphiques, trop de choses incompréhensibles? Voici une autre approche:
à lire!!
Le passage que j'ai retenu:
"La seule intention de manger moins pour maigrir crée l’état de restriction cognitive qui « se traduit par une hypophagie chronique, éventuellement entrecoupée d'accès d'hyperphagie plus ou moins réguliers et conséquents lorsque la désinhibition fait échec à la volonté de contrôle ».

C’est ainsi que la restriction cognitive peut conduire à manger plus et plus “mal” que si l’on n’avait pas cherché à manger “bien” et moins."

Si avec ça vous voulez encore faire des régimes, libre à vous. mais je vous aurai prévenu...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?