dimanche 16 mars 2014

Vous reprendrez bien un peu de slut-shaming?


Vendredi soir, en rentrant de ma journée géniale (instant racontage de life: travaux pratiques à la fac, boutique de jeux vidéos rétro, petit moment sympa avec chéri doudou et petite bouffe avec une pote), j'ai eu la mauvaise surprise de constater qu'en 2014, quoi que les femmes fassent, elles seront toujours critiquées. Et qu'en passant, le slut-shaming et le harcèlement de rue est toujours autant d'actualité. Un peu comme... Disons les années 50. Les années 50 après JC.
Déjà, ça a commencé avec le récit de Jack Parker (c'est une femme hein, qu'on se mette d'accord avant que vous disiez que je ne vous ai pas prévenu) que vous trouverez ici mais attention, c'est un truc de fou.

Pour faire bref, un mec qui doit avoir la quarantaine s'est "permis" de foutre sa main entre les jambes de Jack Parker. Non vous n'avez pas halluciné, vous avez bien lu. C'est horrible et dégueulasse, mais elle s'est bien défendu. Après son agression (ou carrément son viol), elle raconte son aventure. Ce qu'on peut parfaitement comprendre. Sauf pour certains...
Ça continue donc avec les commentaires que j'ai lu (on m'avait prévenu qu'il y avait du level), et là, ma foi en l'humanité est descendu à -75 sur une échelle allant de 1 à 10. Jack a compilé le meilleur (#ironie) de ces commentaires dans un second post sur son Tumblr. Alors ça va du "elle l'a bien cherché avec sa jupe", en passant par un soupçon de "à Paris c'est comme ça, fallait s'y attendre, sinon déménage". Il y a eu aussi la comparaison "fille en jupe" = "mec à poil avec une érection " (hum, poétique...), la comparaison "porter une jupe" = "pute", et la palme revient à celui qui n'y croit pas et qui pense que c'est une propagande féministe et qu'à cause de ce genre de récit les viols vont exploser. Bref, du bon slut-shaming avec une bonne dose de victim-blaming. Eurk...
Vous vous rendez compte qu'on est en 2014, et qu'on insulte des femmes parce qu'elles ont osé porté une robe/jupe? Vous vous rendez compte que malgré une agression on remet la parole de la victime en doute, et on arrive même à trouver des excuses à l'agresseur? Vous trouvez normal qu'on bashe la victime d'une agression sexuelle parce qu'elle en parle sur Internet? Vous trouvez normal qu'on lui dise qu'elle l'a bien cherché?

Un type chelou a passé 5 minutes à me toucher le cul alors que je rentrais chez moi avec un pote. J'étais en jean-tee-shirt-basket et j'avais 10/11 ans. Je l'ai cherché? Un proche (25 piges) a failli me violer chez moi, j'avais 12 ans, j'ai provoqué le mec? Un mec bourré a voulu me tripoter les seins et a réussi à me palper les fesses dans la rue alors que j'étais avec des cousines. 17 ans. Je l'ai cherché? Et le plus récent, un mec qui a la quarantaine (oooh! Comme le mec qui a voulu doigter Jack Parker!), qui m'a suivi pendant 10 stations de métro en me racontant qu'il s'était tapé une antillaise avec des gros seins sans oublier les détails, comme si il voulait que je sois la prochaine. Quand bien même j'ai la mêmes grosse poitrine que cette nana, est-ce que ça justifie ce harcèlement? À toutes ces questions, la réponse est la même : NON!!

Quelqu'un sur Facebook avait fait cette brillante remarque (pas exactement en ces termes mais l'idée est là): "Farida Belghoul (celle qui a lancé le mouvement "Jour de Retrait des Écoles" contre la "théorie du genre") a dit que la jupe est un vêtement naturel de la femme. Alors pourquoi on fait chier Jack Parker?"
Commençons à partir de ça. Alors effectivement la jupe comme la robe sont des vêtements féminin. On nous incite à mettre en valeur notre féminité donc on va porter des robes et des jupes. MAIS si on a le malheur de porter une jupe, on est taxé de "pute" et si on est agressée/harcelée/sifflée, c'est de notre faute, c'est à cause de cette jupe! Et en plus, visiblement pour certains, porter une jupe signifie "se foutre à poil" et ça enverrait des signaux du genre "VENEZ ME BAISER JE SUIS OPEN". Il y a 60 ans on insultait les femmes qui osaient porter un pantalon. Aujourd'hui on insulte celles qui portent des robes ou des jupes. On blâme ces femmes à qui on a bassiné des années en leur répétant que ce sont des vêtements de fâââmme. On les accuse d'attentat à la pudeur, on les accuse d'exciter les hommes... Même raisonnement avec les femmes voilées: on demande aux femmes d'être pudique, de ne pas exciter les hommes avec leur vêtements. Alors elles se voilent, elles s'habillent avec des vêtements amples. Et dans la rue, on les insulte et parfois on les agresse! au collège, on les humilie parce qu'elles ont eu l'outrecuidance de porter une jupe trop longue! Quoi qu'elles portent, y a toujours un truc qui ne va pas!

Il y a eu aussi des attaques contre une Twitta, qui a en photo de profil sa tête, avec un peu de ses seins. Les gens qui s'offusquent de voir un bout de nichon sur une photo, alors qu'à la télé y a que ça et qu'à la plage ils se font plaisir à mater les filles en bikini/à bronzer topless (ou avec le haut du maillot).
Non franchement les meufs, au point où on en est, foutez-vous à poil, portez la burqa, foutez-vous en jogging, mettez un slim ou un baggy, portez une robe ou une jupe, longue ou mini, maquillez-vous (ou pas), portez le hijab, mettez un chapeau/un bandeau/un bandana, montrez vos seins, cachez-les, parfumez-vous, épilez-vous, laissez vos poils, ne mettez pas de deo, portez des baskets ou des talons de 15 cm... Faites comme vous voulez parce que de toute manière y a pas le choix: le jour où les gens comprendront que les femmes peuvent faire ce qu'elles veulent de leur corps, ils accepteront. Mais comme ce jour n'est pas (encore) arrivé, les gens continueront à critiquer tout ce que vous faites, quoique vous fassiez. Alors faites comme vous le sentez les filles, après tout, YOLO (you only live once, "tu ne vis qu'une fois sur Terre")

PS: je me suis toujours demandé si ces mecs qui blâme la victime d'une agression sexuelle, ces mecs qui traitent certaines femmes de pute avaient des soeurs? Est-ce qu'ils diraient ça à leur soeur? Ou à leur mère?
Ce qui m'inquiète aussi, ce sont les femmes qui intériorisent ces clichés, et qui a leur tour insultent les autres femmes à cause de leur fringues ou qui blâment à leur tour les victimes d'agression...

PS3: Maitre Eolas, qui est très actif sur Twitter a affirmé que ceux qui trouvaient que Jack Parker a bien cherché à subir son agression peuvent risquer des peines de prison en correctionnelle. Alors les gens, vous assumez vos paroles?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?