lundi 23 mars 2015

La bonne femme noire (épisode capillaire)


Bon rebelote pour un article sur la bonne femme noire (le premier est ici). Sauf que cette fois je vais me concentrer sur ces hommes noirs qui veulent absolument contrôler l'apparence de leurs "soeurs" noires (comme qu'ils disent). Tous les jours sur Internet...

Quand on y réfléchit, les femmes en général subissent des injonctions à la beauté qui sont parfois contradictoires. L'exemple le plus flagrant que j'ai relevé, c'est celle du genre "Sois belle mais n'utilise pas d'artifices": on attend d'une femme qu'elle soit belle mais dès qu'elle utilise des artifices pour ce faire (maquillage, parfum, vêtements), on la catalogue comme "pas naturelle". Sympa non?

Et bien les femmes noires n'y échappent pas non plus. Certaines fois on entend que la femme noire doit être fière de sa peau, doit avoir des cheveux naturels crépus ou être une Nappy. Et d'autres fois, la femme noire doit correspondre aux canons de la beauté occidentale: peau claire, cheveux lisses...
Vois-tu venir la contradiction?
Parlons de l'injonction au cheveu naturel. The Economiss sur Twitter explique très bien les difficultés de la transition au naturel. (lire de haut en bas):


De la même façon qu'on enjoint les femmes à être belle/se tenir droite/aimer les enfants pour être de vraies femmes (voir le Tumblr Tiens-toi droite), des hommes noirs enjoignent les femmes noires à arborer leurs cheveux naturels sous peine de ne pas être de véritables femmes noires. Il n'y a qu'à lire ce qu'ils disent sur les réseaux sociaux: une femme noire qui porte ses cheveux naturels a bien plus de valeur qu'un femme qui porte des tissages ou qui se défrise les cheveux. Une femme noire qui porte ses cheveux naturels est forcément une vraie femme noire. 

(Edit du 11 mai 2015: l'inverse s'observe également, lorsqu'un homme noir considère la femme noire comme belle et prenant soin d'elle que lorsqu'elle arbore des cheveux lissés ou défrisés et non crépus)

Parce que maintenant on mesure la valeur d'une femme à la naturalité (ou non) de ses cheveux? 


Bon, mettons nous d'accord: 
- mon corps, mes cheveux, mon choix, donc je fais ce que je veux avec
- que je les lisse, que je les défrise, que je mette des rajouts ou un tissage, ou que je ne fasse rien, ça ne regarde personne. 
- Vos avis sur ma prétendue aliénation à cause de mes cheveux lissés ou sur ma réappropriation de mes cheveux naturels, je m'en bats les gonades.

Donc toi et tous tes potes renois et vos potes nappex (nappy x extrêmiste) ou vos potes lissex (extrêmistes du cheveu lisse, merci @AudVoo sur Twitter pour cette expression) qui viennent saouler mes copines, cousines, connaissances parce qu'elles n'ont pas les cheveux naturels, allez voir là bas! Sous prétexte de nous aider (mais qui vous a demander de l'aide même?), vous vous permettez d'être paternalistes avec en prime un beau misogynoir. Mais en fait, on s'en fout de votre avis. Donc:



Merci. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?