jeudi 11 février 2016

Beyoncé et son nouveau clip engagé

Mise à jour du 17 février 2016:
Quelques jours après la "polémique" au sujet de la vidéo de Beyoncé, un sketch parodique à ce sujet a été diffusé dans l'émission Saturday Night Live aux USA. Pas de sous-titres disponibles malheureusement, mais je pense que c'est assez compréhensible. Et c'est juste à mourir de rire!



Article initialement publiée le 11 février 2016:
Samedi soir classique, devant la téloche et Twitter sous le coude. Je matte On n'est pas couché, comme d'habitude, et je vois que ma TL s'emballer. Beyoncé venait tout juste de publier sur Youtube son nouveau titre Formation.


(j'ai cherché le clip sur YouTube je ne le retrouve pas... désolée...)
(NB: en fait la vidéo n'est pas répertoriée, donc pas possible de la trouver directement sur YouTube, donc je vous poste le lien Genius de la chanson où vous pourrez voir la vidéo) 

Comment dire... 

J'suis le Minion du milieu, depuis ce samedi...

Bref, notre Queen B lâche sa tuerie sur YouTube dans le plus grand des calmes. Et quelle tuerie! C'est un message pour la communauté noire des USA, un message militant et engagé. Dans les paroles, il y a des références à la culture noire, aux origines de Beyoncé et à des hashtags utilisés par le #BlackTwitterUS. Par exemple:
"My daddy Alabama, Momma Louisiana
You mix that negro with that Creole make a Texas bama
I like my baby heir with baby hair and afros
I like my negro nose with Jackson Five nostrils"  
"Mon père est d'Alabama, ma mère de Louisiane
Le mélange de ce noir avec cette créole donne une "plouc" du Texas

("Bama" est un mot péjoratif pour désigner les classes ouvrières noires qui ont émigré du Sud des USA vers le Nord)
J'aime ma fille/mon héritière avec ses baby hair et son afro
J'aime mon nez de noire 
avec les narines des Jacskon Five"



Il n'y a pas plus clair: Beyoncé est fière de ses origines, fière d'être noire et le revendique. Elle est fière des cheveux de sa fille, sachant que Blue Ivy a subi des attaques misogynoiristes à propos de ses cheveux. Une manière de faire les critiques!

Les images parlent aussi d'elles-mêmes:

#CarefreeBlackGirls (Filles noires insouciantes), avec en guest sa fille Blue Ivy  
"Stop Shooting Us", en référence au mouvement Black Lives Matter contre les crimes racistes des policiers. 
Sans oublier les allusions dans l'intro et l'outro de la chanson à l'ouragan Katrina qui a ravagé la Louisiane et plus particulièrement la ville de la Nouvelle-Orléans. Bon je ne vais pas faire l'analyse complète du clip (ça a déjà était fait ici, allez lire s'il vous plait, et là aussi d'ailleurs!). Mais voilà au moins un petit aperçu.

Donc je disais que dans ma TL Twitter, c'était le feu:
WAAAAAAAAAAAAAAAAAH!! 
Ce n'est pas le cas pour tout le monde. Y a toujours des gens qui ne vont pas aimer.Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Mais le niveau des commentaires de rageux a atteint des sommets. Petit florilège:
- Son clip est raciste! Il n'y a pas de blancs!
- Beyoncé est anti-police, c'est une honte!
- Beyoncé parle des noir.e.s alors qu'elle s'éclaircit la peau et qu'elle met des tissages!
- Beyoncé fait de la politique? LOL c'est pas en dansant et en chantant qu'elle va changer les choses!
- Après le marketing féministe, le marketing Black Power!!

Je me casse, dans le calme...
Comme d'habitude, des haters (= rageux, haineux) à qui ce n'est même pas la peine de répondre tellement ils transpirent la mauvaise foi. Jouer la carte du racisme anti-blancs parce qu'il n'y a pas de blanc.he.s dans le clip ou parce que la chanson s'adresse aux noir.e.s, ça s'appelle des white-tears. C'est pareil pour la carte de la haine anti-police. LOL!

Bel hommage aux Black Panthers, sorry les haters!
Quant aux attaques sur son soi-disant éclaircissement de la peau, ou sur ses tissages, expliquez-moi: il faut absolument avoir un afro et la peau sombre pour défendre la cause des noir.e.s? Il faut signer une charte "Nappy" pour avoir le droit de l'ouvrir à ce sujet? Je ne savais pas que la prise de parole était conditionnée à ce qu'on faisait de notre corps...
Parlons aussi de celleux qui nous sortent l'accusation de faire du marketing sur les luttes. C'est marrant que ce soit aussi ce qu'on a dit à propos du féminisme de Beyoncé. C'est marrant qu'on ait jamais questionné l'engagement de Kendrick Lamar à la sortie de son album To Pimp A Butterfly. C'est marrant qu'on ne questionne pas l'engagement féministe de Lou Doillon... Mais:

THAT'S NONE OF MY BUSINESS
Quant à l'argument "ce n'est pas en chantant qu'on change les choses": vous croyez que Voltaire avait la prétention de changer quoi que ce soit en écrivant Candide? Vous pensez que System of a Down a réussi a changé la politique américaine avec leurs chansons? Banksy n'a pas changé le monde avec son street art non plus. Charlie Chaplin n'a (malheureusement) pas mis fin au nazisme avec son film Le Dictateur. Mais le point commun entre Beyoncé, Voltaire, SOAD et Banksy? à travers leur art, iels font passer un message engagé, militant ou politique. Les rappeurs? La même chose. Donc argument irrecevable!

En fait, ça leur fait juste chier qu'une femme noire fasse passer un message hyper positif à sa communauté. Il n'y a qu'à voir aux USA les gens qui ont appelé au boycott du Super Bowl de cette année...

Ahlala la mauvaise foi des rageux! Je vous laisse, je vais de ce pas réécouter cette tuerie! Haters gonna hate!

Vu sur Giphy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?