mardi 10 mai 2016

L'indignation sélective quand on parle d'agressions sexuelles


Je vais pousser une gueulante, comme d'habitude. Mais avant tout, un petit rappel contextuel.
[CW harcèlement sexuel, agression sexuelle]

9 mai 2016:
Je me réveille (un peu tard) et je check Facebook, Twitter et les infos, comme à chaque fois que je me lève. Je tombe sur cet article à propos d'un certain Denis Baupin accusé d'agressions sexuelles, un DSK chez les Verts paraitrait-il.

22 avril 2016:
J'apprends par les réseaux sociaux que Michel Sapin, un ministre de je ne sais plus quoi (la politique ne m'intéresse plus) aurait eu un geste déplacé envers une journaliste. "Ah mais qu’est-ce que vous me montrez là ? claquage de culotte*"

24 mai 2011:
J'ai beau être en stage à 9000km de Paris, ça ne m'empêche pas de me tenir au courant de ce qu'il se passe en France. Georges Tron, un député et un ministre à cette époque est visé par une plainte pour harcèlement sexuel

14 mai 2011:
Un mois après le début de mon stage à Mayotte, mes parents, ma soeur et moi devant la télé, comme tous les samedis, avec mon père qui insiste pour qu'on mette une chaine info. Quelle ne fut pas notre surprise lorsqu'éclata le scandale DSK, entre Nafissatou Diallo et Tristane Banon juste après...

Pourquoi je parle de ça alors que le titre de cet article c'est "L'indignation sélective"? Parce qu'à chaque fois qu'une affaire d'agressions sexuelles, harcèlement sexuel ou pire de viol quand ça concerne un homme politique, on n'entend pas grand chose. En fait, on entend surtout des gens (que ce soit des politiques, des intellectuels ou des gens lambdas) leur chercher des excuses ou carrément culpabiliser les victimes.



Voyez ceci:


Ah donc parce que ça arrive habituellement on devrait se taire?



Sans commentaire.

Pourquoi je parle d'indignation sélective? Parce que ça aussi:


Venant de la part du Premier Ministre qui a parlé de Benzema (donc de foot), qui parle du voile musulman à tout bout de champs, c'est... lolesque.

Pourquoi je parle d'indignation sélective? Parce que Roman Polanski, accusé de viol sur mineur, condamné aux Etats-Unis est encensé ici en France sans la moindre mention de ce qu'il s'est passé. Complaisance des médias, et pire, shaming de la victime de la part d'intellectuel.

On a tapé sur les victimes qui ont témoigné ("pourquoi elles ne parlent que maintenant?"). Des gens se le demandent sérieusement, alors que ce rapport montre que les idées reçues sur le viol a la dent dure? Alors que des gens justifient le viol et en font même l'apologie? (regardez les réseaux sociaux...)
Dans cette société teintée de culture du viol? Vous croyez que c'est facile d'en parler alors que les victimes sont pour la plupart du temps très peu prises au sérieux?!

Mais attendez, je ne vous ai pas dit le véritable pourquoi du titre "indignation sélective"!
Vous vous rappelez tou-te-s des 400 plaintes (peut-être même plus) déposées à Cologne pour agressions sexuelles après le nouvel an? Oui bien sûr vous vous en rappelez! Vous vous rappelez comment des journalistes et des anti-féministes ont parlé de "silence coupable des féministes" suite à tout ça? Vous vous rappelez comment ils se sont tous découverts féministes pile à ce moment là? (j'en ai même fait un Storify) C'est marrant, sur ces affaires concernant les hommes politiques, je n'entends plus grand monde... Ben qu'est-ce qu'il y a? vous avez perdu votre langue?

Ah, quand on dit que les suspects d'agressions sont des maghrébins ou des migrants (à ce jour je ne sais toujours pas de quoi il en retourne), tout le monde se découvre féministe, même le FN et Valeurs Actuelles, et s'empresse de faire un peu de xénophobie avec ce sujet grave. Quand Idriss Sihamedi de l'asso Baraka City dit qu'il ne serre pas la main aux femmes, ça a fait un scandale, et des gens malveillants se sont servis de ça pour discréditer l'islam et être un peu plus islamophobes. Mais quand ce sont des hommes politiques, blancs, la cinquantaine, y a plus personne...


Allez vous faire voir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelque chose à dire?